A la recherche du temps perdu 7 by Marcel Proust PDF

By Marcel Proust

Marcel Proust, né à Paris XVIᵉ le 10 juillet 1871 et mort à Paris le 18 novembre 1922, est un écrivain français, dont l'œuvre principale est une suite romanesque intitulée À l. a. recherche du temps perdu, publiée de 1913 à 1927.
Extrait:
Ma seule comfort, quand je montais me coucher, était que maman viendrait m’embrasser quand je serais dans mon lit. Mais ce bonsoir durait si peu de temps, elle redescendait si vite, que le second où je l’entendais monter, puis où passait dans le couloir à double porte le bruit léger de sa gown de jardin en mousseline bleue, à laquelle pendaient de petits cordons de paille tressée, était pour moi un second douloureux. Il annonçait celui qui allait le suivre, où elle m’aurait quitté, où elle serait redescendue. De sorte que ce bonsoir que j’aimais tant, j’en arrivais à souhaiter qu’il vînt le plus tard attainable, à ce que se prolongeât le temps de répit où maman n’était pas encore venue. Quelquefois quand, après m’avoir embrassé, elle ouvrait los angeles porte pour partir, je voulais l. a. rappeler, lui dire « embrasse-moi une fois encore », mais je savais qu’aussitôt elle aurait son visage fâché, vehicle los angeles concession qu’elle faisait à ma tristesse et à mon agitation en montant m’embrasser, en m’apportant ce baiser de paix, agaçait mon père qui trouvait ces rites absurdes, et elle eût voulu tâcher de m’en faire perdre le besoin, l’habitude, bien loin de me laisser prendre celle de lui demander, quand elle était déjà sur le pas de los angeles porte, un baiser de plus.

Show description

Read Online or Download A la recherche du temps perdu 7 PDF

Best french books

Extra resources for A la recherche du temps perdu 7

Sample text

Ses amis se trouveraient dans une position délicate s'il les mettait en présence du fait accompli. ma part à moi qui aime tant votre père. Eh bien, justement parce que je l'aime, justement (nous sommes les deux inséparables, Arcades ambo) parce que je sais les services qu'il peut rendre à son pays, les écueils qu'il peut lui éviter s'il reste à la barre, par affection, par haute estime, par patriotisme, je ne voterais pas pour lui. Du reste, je crois l'avoir laissé entendre. ) Donc lui donner ma voix serait • dema part une sorte de palinodie.

Il paraît qu'il n'a pas été très aimable, on l'a présenté à M. de Cobourg et il ne lui a pas dit un mot, ajouta Mme de Guermantes, en signalant ce trait curieux comme elle aurait raconté qu'un Chinois se 42 A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU serait mouché avec du papier. Il ne lui a pas dit une fois « Monseigneur », ajouta-t-elle, d'un air amusé par ce détail aussi important pour elle que le refus par un protestant, au cours d'une audience du pape, de se mettre à genoux devant Sa Sainteté. Intéressée par ces particularités de Bergotte, elle n'avait d'ailleurs pas l'air de les trouver blâmables, et paraissait plutôt lui en faire un mérite sans qu'elle sût elle-même exactement de quel genre.

Elle invita les deux jeunes gens à sa matinée ainsi que la duchesse de Guermantes à qui elle recommanda: Pense à dire à Gisèle et à Berthe (les duchesses d'Auberjon et de Portefin) d'être là un peu avant deux heures pour m'aider, comme elle aurait dit à LE COTÉ DE GUERMANTES 47 des maîtres d'hôtel extras d'arriver d'avance pour faire les compotiers. Elle n'avait avec ses parents princiers, pas plus qu'avec M. de Norpois, aucune de ces amabilités qu'elle avait avec l'historien, avec Cottard, avec Bloch, avec moi, et ils semblaient n'avoir pour elle d'autre intérêt que de les offrir en pâture à notre cusiosité.

Download PDF sample

A la recherche du temps perdu 7 by Marcel Proust


by Michael
4.3

Rated 4.05 of 5 – based on 26 votes